« Loi anti-Amazon » : Frais de port gratuits et rabais de 5%, c’est fini !

Il y a plusieurs mois un texte de loi faisait parler de lui en proposant l’interdiction des frais de ports gratuits pour le commerce en ligne de livres. Il y a quelques jours un texte interdisant le cumul des frais de livraison gratuits et la remise légale de  5% s a été accepté par le Sénat, réunissant la droite et la gauche sur le même objectif  : éviter la concurrence déloyale envers les libraires physiques.

Pour revenir sur le contexte notons que la vente en ligne de livres arrive en troisième place, devancée par les libraires indépendants et les grandes surfaces culturelles :

« Pour le chercheur Vincent Chabault, auteur de l’ouvrage Librairies en ligne (Presses de SciencesPo, mai 2013) « le commerce électronique détient 20 % du marché du livre imprimé aujourd’hui et exerce une pression croissante sur les librairies ».»

Amazon le premier proposait la remise légale de 5 % sur le prix des livres ainsi que la livraison gratuite. L’achat en ligne revenait au même prix que l’achat en magasin et les internautes préférant acheter en ligne.

Par cette « loi anti-Amazon», l’article du Monde parle de « symbole » pour les libraires physiques et pour le monde de livre en général :

« C’est un symbole mais un symbole très puissant quand on voit que la communication d’Amazon ou de Fnac.com tourne essentiellement autour de la gratuité. Il sera pour eux plus difficile de communiquer sur des centimes », estime Guillaume Husson, délégué général du syndicat de la librairie française (SLF). « De ce fait, le livre sera toujours moins cher en librairie que sur Internet », ajoute-t-il.»

Alors, évidemment ce texte n’impose en aucun cas un minimum requis concernant les frais de port, ainsi Amazon serait en droit de facturer des frais à 0,5 centimes sans que cela ne pose réellement de problèmes.

De son côté Amazon laisse entendre un regret dans cette décision qui tiendrait dans la baisse du pouvoir d’achat des Français.

Pour aller plus loin : La loi anti-Amazon va « renchérir un peu l’accès à la culture »

Cette infographie du Sénat retrace le parcours du texte proposé au texte finalement adopté :

Loi "Anti Amazon"

« Adapter au commerce en ligne des livres la « loi Lang » de 1981 relative au prix du livre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *